Excitation par les mots (1)

Envie de poser ma main sur ta gorge
T’es yeux dans les miens, je me nourrirais de tout ce que tu exprimeras

Voilà les mots sur lesquels je me suis endormie hier soir, les cuisses refermées sur une humidité certaine. C’est avec ces mots qui résonnaient encore en moi que j’ai accueilli la main qui me cherchait ce matin. Elle s’est faufilée entre mes jambes, ont cherché la moiteur de mon intimité et se sont activées pour me faire réagir. Une de ses mains m’a retournée sur le ventre pendant que l’autre tenait un foulard. Mes deux poignets se sont rapidement retrouvés entravés, collés contre mes reins.

Je l’ai entendu fouiner dans le sac magique, à la recherche du lubrifiant sûrement, mon cul offert à ses yeux ne pouvant manquer de lui donner des idées d’exploration. J’ai rapidement senti le liquide froid couler et être étalé pour faciliter l’entrée d’un doigt. Je me suis tortillée en repensant aux mots lus la veille, poussant une exclamation lorsque le plug s’est enfoncé profondément dans mon cul. Le foulard contraignant mes mouvements m’a excitée et j’ai mouillé encore plus.

Il a posé une main sur ma tête et glissé les doigts de l’autre dans mon con, dans le paradoxe que j’aime tant, avec douceur et sans ménagement. Il a préparé le terrain très vite et est entré en moi sans prévenir, dans la position que nous affectionnons particulièrement, pour les sensations qu’elle procure et l’excitation extrême qu’elle fait monter. Ma jambe gauche repliée, lui à califourchon sur l’autre, il m’a prise profondément, avec force, faisant cogner le plug anal à chaque mouvement de bassin. Ses doigts se perdaient dans mes cheveux, qu’il tirait pour me faire gémir, en rythme.

Il est parti très rapidement, car il sait que ce matin-là, j’avais envie de l’entendre râler, de le sentir se répandre en moi, puis de me faire plaisir en mêlant mes doigts à son jus, me branlant pendant qu’il me baisait avec un autre jouet, le noir sûrement, pour me sentir pleine quand je jouirai, prise de partout. Ca n’a pas tardé pas, mue par les mots lus la veille, des images plein la tête et son odeur dans mes narines, c’est fort et bruyamment que je suis arrivée, secouée de spasmes libérateurs.

Publicités

6 réflexions sur “Excitation par les mots (1)

    • C’est exactement ça, Jack, raconter des histoires de pirates ou de moussaillonnes à des lecteurs toujours avides de sensations ! Je vous accueillerai de nouveau avec plaisir 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s