Un soir sur hotmail (5)

Et oui, c’est la rentrée…

Vive la rentrée je dirais…

Je suis encore sous le charme de votre dernier cliché. Elle est tout simplement voluptueuse… comment allez-vous ?

Je me porte comme un charme.
J’espère que vous aussi.
Quelle photo auriez-vous envie de recevoir, là tout de suite ?

Comme photo, là tout de suite ?
mmmhhh…. la dernière prise pendant vos vacances.
Pour le charme, c’est toujours d’actualité de mon côté, vous vous en serez douté… et sinon, je tente de me maintenir à flots.

Est-ce à dire que vous vous branlez ?
La dernière prise pendant les vacances ?
Disons que j’ai fait des films pour la fin des vacances…

Hélas non, je reprends juste pied dans le virtuel qui m’a manqué en ces quelques mois d’absence forcée… il est bon de ressentir le plastique sous la pulpe de mes doigts plus de 10 minutes quotidiennes purement utilitaires… ainsi que de redécouvrir les lieux de mes visites nocturnes « d’antan »…
Alors dites moi plutôt comment était votre dernière aventure…

Ravi de vous voir de retour en tout cas… et tant mieux si dans vos visites nocturnes, il y a ma boite aux lettres, surtout si vous me faites d’aussi beaux cadeaux que tout à l’heure…
Ma dernière aventure était assez courte, une petite heure seulement, et assez crue. Je vous raconte ça…

Elle m’attendait nue sur le lit. La porte de la maison est ouverte pour que je rentre. Parfois, elle m’attend à quatre pattes, le cul offert. Mais là, elle était simplement allongée sur le dos, à se caresser et je me suis mis entièrement nu devant elle. Nous avions peu de temps. Elle s’est levée pour venir me sucer, à genoux, avec son cul offert à mon regard dans un miroir. Elle m’a léché les couilles, m’a repris en bouche, m’a laissé un peu baiser sa bouche en la tenant par les cheveux… De temps en temps, je me penchais pour écarter ses fesses, d’une main, afin de la voir s’ouvrir dans le miroir.

Je suis gâtée, je me demande encore ce qu’il va bien falloir que je fasse pour vous prouver ma gratitude… j’ai lu le début du récit, mais quand vient la suite ?

Pour me prouver votre gratitude, une photo de votre chatte,  ouverte et qui permet de deviner la naissance de votre anus… fera l’affaire. Vous voyez, on finit toujours par trouver un arrangement. Voici la suite…

Après m’avoir sucé, elle s’est mise à quatre pattes sur le lit, pour que je lui lèche l’anus. Elle aime beaucoup ça et j’avoue partager ce penchant. Je l’ai godée aussi, comme souvent… Pluggée plus précisément. Et en même temps, nous échangions des propos très crus, sur ma queue qu’elle allait bientôt sentir en elle. Je l’ai prise assez vite, sans lui enlever le plug, pour qu’elle se sente pleine, remplie, femelle… Ma queue épaisse s’est enfoncée doucement, centimètre par centimètre et je l’ai baisée doucement, en la tenant aux fesses, aux hanches, en lui claquant le cul… son cul de salope comme j’aime lui dire et comme elle aime entendre…

La suite est assez simple, je l’ai baisée jusqu’à ce qu’elle jouisse. Je n’en tire aucune gloire car l’orgasme n’est pas un objectif et elle jouit facilement… Je suis resté dans son sexe et j’ai recommencé à la baiser doucement, très doucement, quelques secondes après qu’elle ait joui. Elle avait toujours le plug, que je palpais de temps en temps pour qu’elle le sente bouger en elle. Elle sait qu’il faut qu’elle me demande de l’enculer. Elle me veut pour ça. Mais elle doit me le demander. Deux choix s’offrent à elle : me le demander verbalement en utilisant ce terme précis. Ou me le demander gestuellement, en écartant ses fesses à deux mains. Elle choisit souvent cette seconde solution, ce qu’elle a fait. J’ai enlevé lentement le plug, j’ai léché son anus ouvert, quelques temps… et je l’ai prise, par le cul, doucement. Je me suis enfoncé jusqu’aux couilles, contractant mon sexe pour qu’elle le sente palpiter dans son beau cul de salope…

Je réalise à l’instant que vous m’avez manqué.

Oui, c’est bon cette correspondance avec vous.
Sans détour, sans calcul, sans pudeur, sans faux-semblant et sans enjeu.
Un homme et une femme qui s’écrivent et qui n’hésitent pas à se faire chiens… et à se livrer. Je vous embrasse…
J’aime beaucoup votre chatte et votre conversation !

N’oubliez pas de le terminer, ce récit… je suis sûre que vous ne vous êtes pas arrêté aux contractions de votre sexe, n’est ce pas ?
Bonne nuit…

Non, en effet, je l’ai enculée, loin, largement, amplement, je l’ai enculée en le lui disant, en le lui décrivant… J’espère que vous aimez ce mot. Je ne l’ai pas sodomisée, je l’ai enculée…
Oui, filez vous coucher aussi ; je terminerai le récit.
Bonne nuit…

Publicités

11 réflexions sur “Un soir sur hotmail (5)

  1. Enculer… Humm…
    Il est vrai que sodomiser , ce n’est pas pareil … A choisir, j’aime mieux le premier mais si dans le fond (si j’ose dire!) le but est le même…
    Sourires…

  2. Voilà une conversation déliceusement décalée.
    Vous semblez aimer le luxe de ‘l’indicible calmement murmuré dans le creux d’une oreille réceptive’.
    So do me !( « So do I » est plus juste cependant ;-), mais bon)

  3. Je vais essayer de ne pas confondre cette fois-ci ! 😉
    Juste fondre … devant le délice que devait être cette lente sodomie …
    Mais l’auteur de ces mots à raison, « enculer » c’est bien meilleur !
    J’aime beaucoup jouer avec les plugs. De plus, c’est unisexe …
    Avez-vous une méthode pour débander à présent ?
    Ou alors faut-il se finir tout seul ?…
    Bien à vous, et à vos écrits.

  4. Il y a des mots pour des situations… Si le mot sodomie est plus élégant, il est des moments où on a envie d’être enculée, pas sodomisée…

    Délicieuse correspondance…

    (Je vous ai lancé une invitation chez moi, vous venez y jeter un coup d’oeil?)

  5. Titia, le choix des termes n’est jamais anodin, en effet 😉

    waid, cochon va !

    FLOW, joli jeu de mot… oui, nos conversations ont toujours les mêmes orientations, à des niveaux différents, c’est pour ça que je les aime…

    Philo, se finir seul ou trouver compagne à la hauteur, c’est aussi possible !

    peter pan, alors bienvenue !

    Ange solaire, amen. Pour l’invitation, voyez par vous même…

    lililavilaine, n’hésitez surtout pas !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s