Stimulation visuelle

Je suis seule à la maison, le soleil darde de ses rayons printaniers les baies vitrées du salon et… je m’ennuie ferme. Des envies me titillent, aussi. Et dans ces moments-là, je me sens d’humeur voyeuse. Me changer les idées tout en m’excitant, voilà un programme des plus réjouissants.

Je me connecte alors depuis mon ordinateur personnel sur un des sites que j’affectionne particulièrement quand ce désir de mater se fait aussi bon et fort. Je choisis consciencieusement le programme des minutes à suivre en survolant chaque fenêtre suggestive pendant quelques secondes.

Lorsque ma préférence se dessine pour telle vidéo qui dévoile un rapport de soumission soft voire un peu… beaucoup plus hard, ou vers une double pénétration endiablée avec des plans ad hoc, ou encore vers une sodomie au rythme soutenu et aux acteurs plutôt convaincants, je laisse charger les images et vais préparer mes accessoires.

Mon gode, mon plug anal, mon lubrifiant… et suivant l’heure, un verre de mon alcool préféré. Je m’installe confortablement dans le canapé après avoir orienté l’écran de l’ordinateur comme il se doit et lancé la vidéo. Pour commencer, j’attrape mon verre et sirote le liquide à la paille tout en caressant les poils de mon sexe.

Je le vide assez vite afin d’en ressentir les effets rapidement. J’aime les plaisirs solitaires quand mes idées flottent un peu plus qu’à l’habitude. Regarder un couple, un trio ou plus, s’adonner au sexe alors que je m’apprête à me faire du bien légèrement enivrée est juste encore plus excitant.

Je regarde l’écran tout en faisant glisser mes doigts plus loin. Aujourd’hui, c’est une jeune femme blonde, plutôt bien faite, qui se fait entreprendre par deux hommes. Les vêtements masculins tombent dans la minute qui suit le démarrage du court-métrage et me font découvrir des corps sculptés avec des sexes de bonne proportion.

Les gros plans sur les queues en érection et les regards dominateurs me chatouillent l’estomac. J’ai envie de lécher, sucer, pendant que de tels regards se planteraient dans le mien. Tour à tour, la jeune femme gobe les sexes à sa disposition. Ou plutôt, les sexes masculins et leurs propriétaires respectifs disposent de la bouche féminine comme bon leur semble.

Quelques claques fusent, des gémissements d’excitation les accompagnent, les miens mélangés à ceux de la jeune femme. D’une fellation classique les acteurs passent à une exploration plus en profondeur des muqueuses buccales de la belle blonde. Elle les avale sans difficulté, et même si c’est son métier, les images n’en restent pas moins stimulantes.

De multiples envies naissent des images visionnées. Lorsque le plan change et la montre à quatre pattes face à son premier partenaire, la queue de ce dernier bien planté dans sa gorge alors que sa main crochetée dans la longue chevelure fait aller et venir la tête de la jeune femme sur son membre, le second protagoniste masculin empale le sexe de sa partenaire totalement découvert et écarté par les mains de la belle.

C’est là que je n’y tiens plus. Ma fente est bien mouillée, mes doigts glissent sans aucun problème vers plus d’obscurité et je stimule de ma main libre mon clitoris déjà gonflé. J’aime quand ça monte vite, comme à l’instant, à l’aide des images, de l’alcool et des caresses que je me prodigue depuis quelques minutes.

Il me faut plus à présent. J’attrape mon gode et après avoir chatouillé mes lèvres du bout, je le plonge profondément en moi, pour me sentir harponnée, enfin prise, pleine. Je cale le rythme de mes mouvements sur ceux que je vois à l’écran, tantôt celle de la pénétration classique, tantôt celle de la fellation. Le plaisir s’enroule déjà au creux de mes entrailles, mais je ne veux pas lui céder déjà.

Je retire mon gode et continue à mater les trois acteurs à l’œuvre. Maintenant, l’un des hommes lèche le sexe de la jolie blonde, la pénétrant avec sa langue, alors que l’autre mâle, surplombant la demoiselle de tout sa virilité, les jambes écartées au dessus de son visage, pénètre grâce à de puissants coups de bassin la bouche qui lui est offerte.

Nouvelle directive du réalisateur, la jeune femme se remet en position de levrette, le cul luisant du lubrifiant qui a été utilisé quelques secondes plus tôt. La pénétration anale ne se fait pas attendre. L’anus dilaté par l’expérience et le lubrifiant facilitant encore plus l’accès, le coulissement se fait sans aucun problème et l’excitation est à son comble quand les coups de boutoir se font plus agressifs.

Je les entends, gémir pour elle, grogner pour lui, alors que je m’affaire à lubrifier mon plug. Je vois le second acteur enfourner à nouveau sa queue dans la bouche de la jeune femme, dont les petits cris sont maintenant étouffés, ce qui rajoute à mon excitation. Je m’enfonce délicatement le plug dans le cul et ferme les yeux de plaisir.

Frais et lisse, je le sens m’investir de ses deux centimètres de largeur et le cale bien grâce à l’appui du canapé sur mes fesses. Je reprends alors mon gode en main et attends presque sagement le moment de la double pénétration qui ne saurait tarder. Je patiente en me caressant de la main, frôlant mon clito, plongeant dans mes eaux intimes.

Voilà la jeune femme qui s’assied littéralement sur l’un de ses partenaires, pour une sodomie sportive. Il la fait aller et venir sur sa queue à un rythme impressionnant et je ne peux réprimer quelques gémissements. Tout ceci est vraiment excitant, images virtuelles comme gestes réels. L’onde de l’orgasme se prépare, la spirale est presque achevée.

C’est alors que le deuxième homme vient se positionner dos à la caméra et prendre le sexe de la belle blonde sans plus de cérémonial. Les jambes se mêlent, le rythme se calme, mais ce n’est pas le plus important désormais. Ce qui concentre mon attention et risque de me faire partir en à peine cinq secondes, c’est de voir ces deux queues s’activer dans les intimités mises à leur disposition.

Je reprends mon gode en main et reproduis inconsciemment les mouvements que je regarde en même temps. Mon bassin s’active sur le plug encore fiché dans mon cul et ma main me pénètre grâce au gode qui est comme avalé par mon sexe. Mon orgasme explose avec les cris de la jeune femme doublement prise, tout comme je l’ai mis en scène pour mon propre plaisir. Il vient très vite, presque trop vite…

Ma respiration est très rapide, l’excitation et la jouissance sont extrêmes avec ce genre de scenarii, je dois pendre quelques minutes pour que tout se pose. Je prends alors du plaisir à regarder la fin de la petite sauterie diffusée sur mon écran et me relève pour éteindre et ranger mon attirail que lorsque mon esprit est aussi repu que mon corps.

Publicités

39 réflexions sur “Stimulation visuelle

  1. Encore un morceau de littérature érotique! Votre talent fait qu’il est aisé de vous imaginer.
    Alors vient la seconde (c’est déjà beaucoup) pensée : quel dommage, quel gachis, quel monde mal fait qui génère des circonstances obligeant une femme à se traiter ainsi seule, et des hommes à pleurer de dépit.
    T.
    PS : un mot de vous par e-facteur me permettra de vous en transmettre plusieurs, dans le cadre d’un défi ancien à relever.

  2. Je suis en désaccord total avec Theman, enfin, pas sur tout.

    Votre talent est incontestable, il est incontestable car vous nous racontez votre réalité, toujours sans fard mais sans aucune vulgarité. Du vice, oui sans doute, mais pourtant toujours beaucoup de douceur.

    Ceci étant dit vous comprendrez l’objet de mon désaccord. Nul gâchis, nul dommage à ce que ces caresses se fassent en solitaire, bien au contraire, quel plaisir de savoir, d’imaginer ce qui peut se passer dans toutes ces intimités, dans votre intimité.

    Je vais vous faire une confidence, comme vous, lorsque je suis seul, lorsque je m’ennuie, des envies tout à fait similaire m’envahissent… je n’y résiste que rarement.

    Merci pour vos confidences.

  3. Bravo, une fois de plus ce texte est parfait, tant dans son style que dans l’érotisme brûlant qui s’en dégage…
    pas de regrets, les caresses en solitaire sont tellement agréables, même si un petit sentiment de frustration peut se faire jour quand on pense à toi
    bises
    peter

  4. La stimulation qui s’est opérée en moi à la lecture de votre récit n’est certes pas visuelle ( encore queue ), mais tout aussi efficace !
    Je n’arrive pas à trouver les mots juste pour définir votre écriture, ni la précision avec laquelle elle sait m’ébranler …
    Oui, il y a quelque chose de terriblement efficace lorsque votre plume vient chahuter mes sens !
    Cela a commencé par une phrase toute simple :  » Pour commencer, j’attrape mon verre et sirote le liquide à la paille tout en caressant les poils de mon sexe.  »
    Il y a déjà dans cet acte tout le contenu de votre perversité ! 😉
    J’ai adoré …
    Il m’a semblé lire quelquepart que vous n’étiez pas insensible aux films X !
    Je suis ravi de constater que vous excellez dans le visionnage de ce genre de film en suivant de près le rôle des acteurs. Je comprends qu’il vous faille vos accessoires pour accompagner chaque scène …
    Je trouve cela assez génial de chercher à ressentir ce que vous voyez à l’écran !
    Je vous savais experte dans bon nombre de disciplines en rapport avec le sexe, mais j’avais omis cet aspect des choses …
    Savez-vous que l’on vient de tourner le premier film X en 3D ?
    Je dis ça … 😉
    Bref, voilà encore un texte horriblement bandant !!
    Au plaisir …
    ps : vous nous donnerez l’adresse de votre site ?…

  5. Moi aussi ça me plait de savoir ce que tu fais seule chez toi! Je ne me rappelle pas la dernière fois où je me suis masturbée.. Tu me donnes le goût 😉

  6. J’aime bien dire que mes yeux sont mes zones érogènes les plus sensibles et les plus sollicitées, eh bien là je dois dire que je tombe des nues… Oui chez moi, pareil visionnage ne m’aurait rien ou si peu inspiré… Mais à travers vos mots, l’évocation de ces images a sur moi un effet tout simplement prodigieux… Gloire à vous !
    Chez moi, cette stimulation visuelle devient une stimulation littéraire, c’est par mon esprit que vous galvanisez mon corps…

  7. J’adorrrrrrrrre!
    Je souris à la lecture du mot d’Alexandra qui ne se souvient plus de sa dernière touchette….En fait je pense que plus on le fait, plus on en a envie…
    Stimulation sensorielle…grrrrrrrrr
    Par contre, les jouets c’est bien aussi pour jouer entre ami(e)s…;-)
    Pour moi, ce sera un verre de vodka, merci.
    Des kissouX pas sages du tout!
    Et c’est quand tu veux….

  8. Les films X m’ennuient prodigieusement. Je préfère, en règle générale, ce qui est évoqué, suggéré, ce qui laisse à l’imagination tout loisir de s’élancer. Les fims X m’ennuient prodigieusement sauf… quand vous en parlez. Ca change de registre d’un seul coup. Ca te vous prend des allures d’épopée érotique. Le spectacle n’est plus à l’écran. Il est dans la salle. Et il est profondément remuant…

    Les écrits érotiques aussi m’ennuient la plupart du temps. Les bras m’en tombent. Ils m’ennuient. Pas les vôtres. Ni ceux d’Alexandra. Ou de Lyzis. D’autres encore. Il y a un ton. Une présence. Une force. Une émotion. Un bonheur d’écriture. Et donc de lecture. Les éditeurs « spécialisés » seraient sans doute bien inspirés de venir faire un tour sur Internet pour y repérer ce qui est VIVANT… Mais c’est une autre histoire. Et un avis personnel…

  9. exactement….. voilà ce que j’ai envie de dire… de te dire Succuba…
    « Il vient très vite, presque trop vite… »…. oui aussi…..

  10. Une délicieuse lecture…je préfère cela aux images. Se faire plaisir seule est une façon de se découvrir, de se préparer aussi à partager ces plaisirs le moment venu.
    Bisous
    Roc.

  11. Votre façon d’écrire est amusante. Elle est très technique et précise, on dirait un peu un scénario ou un mode d’emploi… mais redoutable d’efficacité!

  12. Theman, (sourire) vos commentaires sont toujours aussi agréables… pour vous répondre, je me traite ainsi seule car cela participe activement à ma vie sexuelle à deux pourtant déjà bien épanouie 😉 Je prends note de votre P.S. et me libère du temps dès que possible pour y répondre.

    Raphaël, vice et douceur, c’est assez fidèle à ce que je suis également dans l’intimité je pense. Vous avez bien compris, pour le vivre vous-même selon vos dires, l’importance de telles activités quand le plaisir sexuel tient une place de choix dans nos vies…

    peter pan, vos mots sont si gentils ! merci beaucoup !

    Philo, (sourire) toujours ravie de vous faire autant d’effets par mots interposés ! Perversité… je crois que ça va bien avec le vice, ça, non ? 😉 concernant les films X, je me penche actuellement sur la série d’Erika Lust…

    Alexandra, alors n’hésite pas un seul instant ! Même solidement accompagnée dans la vie, il n’y a pas de mal à se faire des petits plaisirs solitaires !

    usclade, vous en faites trop ! Mais je prends… 😉 Les films X de base, j’en conviens, sont loin d’être l’inspiration idéale dans le domaine de la saine excitation sexuelle, mais certains court-métrage, plus ou moins amateurs, ou d’autre manière de filmer la « chose » peut donner un tout autre éclairage. Cela dit, s’il vous faut me lire en train de décortiquer les scènes pour que cela vous titille un peu… pourquoi pas ? (sourire)

    Anis Hart, Merciiiiiiiii ! Je suis tout à fait d’accord, plus on le fait, plus l’envie s’invite (c’est même parfois assez désespérant ! 😉 ) et les jouets se prêtent très bien au partage… je note l’invitation !

    u@h, c’est une bonne chose, non ?

    francois-fabien, votre avis si personnel réveille en moi de vieilles envies, vous savez… mais ce n’est pas le sujet 😉 Il est toujours très gratifiant pour une personne qui aime lâcher sa plume de lire qu’elle trouve écho chez d’autres, de quelque manière que ce soit… c’est même un honneur, je crois. Merci à vous, d’être aussi sensible à mes écrits et de revenir les lire comme vous le faites.

    BlackSad, c’est un très joli compliment, merci beaucoup !

    enoraa, (sourire) ravie de te voir enfin réunie 😉

    Ibid Norio, Merci !

    Roc., voilà un résumé parfaitement clair de mon idée sur le sujet…

    photaphil, peut être le thème a-t-il influencé mon style ? ou trouvez vous que ce soit une généralité dans mes textes ? quoi qu’il en soit, si le résultat est toujours aussi bon…

  13. Je vous découvre par l’intermediaire de notre ami Maitre Décadent…et même si j’ai commenté votre texte chez lui je tenais à le faire chez vous car cet original me trouble tout autant que celui completé par les mots de notre ami..
    je vous embrasse

  14. Je comprends pourquoi Erika Lust subitement vous intéresse … 😉
    Vers la fin des 90’s j’ai beaucoup apprécié les films avec Fovéa, une actrice qui sortait de l’ordinaire et qui demeure encore pour moi une référence, du fait de ses troublantes facultés …

  15. photaphil, ah oui ? j’espère seulement que ce n’est pas un défaut et que cela ne gêne en rien votre lecture…

    L’Insoumise, bienvenue à vous, Insoumise ! Merci pour votre commentaire si chaleureux !

    Philo, je note la référence et vais visionner un certain envoi… 😉

  16. J’aime bien ce récit qui est un peu une mise en abîme de ma propre activité sexuelle solitaire ; et si au lieu de regarder un de ces films que tu décris comme support masturbatoire, je lisais ta note. Stimulation textuelle.

    Comme Phili, j’ai frémis sur cette phrase : Pour commencer, j’attrape mon verre et sirote le liquide à la paille tout en caressant les poils de mon sexe. Miaouuuu !

  17. Merci pour ce joli moment de lecture.
    Oui. la lecture de votre texte dépasse celle de la video que vous décrivez.
    D’ailleurs je me suis imaginé une scène où l’on vous verrait en train de regarder cette vidéo. Scène certainement sublime.
    De là à imaginer un homme vous regardant en train de visionner la video… -sourire
    (et je ne parle pas de l’homme décrivant par le menu ce qu’il ressent en lisant votre texte…)

  18. L’un des plus directs de tes récits mais le réalisme et la place laissée malgré tout à l’imagination sont aussi fascinants qu’excitants… Comment devenir voyeur grâce au pouvoir des mots…

  19. Je découvre (ou redécouvre) votre blog, et vos mots.
    Je souris, il y a tant de commentateurs que je reconnais.
    Et j’aime beaucoup la façon dont vous écrivez. Vivement les nouveaux textes !!

  20. Je retrouve avec grand bonheur votre plume et nos commentaires !
    Certains pseudos me manquent …
    J’ai relu et savouré comme à la première heure ce récit qui me parle encore plus aujourd’hui qu’à l’époque, pour de multiples raisons …
    Au plaisir Plume,
    Philo.

    • C’est avec un plaisir certain que je vous lis, Philo, vous m’avez manqué ! Je vous donne rendez-vous pour des extraits inédits et de nouvelles publications d’anciens textes très rapidement..

  21. Sympathique récit, efficace sur la forme, mais sur le fond, est-il bien nécessaire de se conformer aux standards de la pornographie pour prendre son pied ?

    Une autre question: La publication de cette note date du 19 Mars 2014, mais les commentaires, eux, remontent à 2010. Quel est ce mystère ?

    • Bonjour Vagant, disons que je n’ai aucune règle en la matière, je prends mon pied sur et à partir de multiples supports 😉 Comme indiqué quelque part sur le blog, je republie certains textes qui avaient déjà émoustillé les quelques lecteurs qui reviennent en parler ici-même… A très vite sous un autre article ?

  22. Au moins avec votre dernière réponse, j’ai l’explication de cette distorsion temporelle que j’avais relevée aussi et que Vaguant a mise en avant…
    Voilà la description d’une errance érotique bien efficace… Vous êtes une Vilaine de publier (et republier) ce genre de ‘choses’, nous mettant, à notre insu, bien à l’étroit dans notre pantalon. J’espère qu’une âme bien inspirée saura vous mettre à votre tour au supplice avec l’aimante rigueur qui sied aux fantaisies disciplinaires ! grand sourire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s